Le retour de la hype Sean Wotherspoon ?

Quand on pense à Sean Wotherspoon, on pense immédiatement à sa Air Max 1/97. Un chef d'œuvre, l'une des paires les plus hype, désirables et cotées des dernières années. Imaginée en 2017 dans le cadre du "Vote Forward", concours organisé par Nike qui mettait aux prises 12 créatifs du monde entier sur la conception d'une Air Max dont la gagnante serait commercialisée, elle a fait connaître Wotherspoon du grand public. Celui qui était jusque-là le gérant de Round Two, friperie en vogue aux US, réussissait le tour de force de s'imposer en designer référence dès sa première création, et ce grâce à des codes séduisants et immédiatement reconnaissables mêlant conception eco-friendly, velours côtelé et couleurs vives. Or, depuis ce banger et malgré la multiplicité des projets, Wotherspoon n'a jamais retrouvé un tel succès.

Pour des raisons qui nous échappent, Wotherspoon n'a plus collaboré avec le Swoosh, en dépit des teasers de prototypes savoureux. Au lieu de cela, et en parallèle d'initiatives dans l'apparel et le design, le créateur a réalisé un one-shot chez ASICS et signé un partenariat long terme avec adidas. Et de la Gel-Lyte III aux Superstar, ZX 8000, Superturf ou EQT Support 93, il n'a donc plus refait l'unanimité. Les modèles n'étaient pas moins originaux, mais sûrement moins consensuels et harmonieux, tandis que la patte Wotherspoon se déployait peut-être trop, trop loin de la justesse de son premier hit. Mais la donne va changer avec sa Orketro.

En choisissant de revisiter cette runner récemment relancée par adidas, diablement nineties avec ses courbes agressives et donc en plein dans la tendance actuelle, le designer avait déjà tapé dans le mille. Mais force est de constater qu'il y a surtout mis les formes. S'il s'agit de Sean tout craché, avec une conception vegan, des couleurs punchy matérialisées par la base en mesh rose et du velours côtelé, tout est cette fois cohérent, équilibré. En un mot, réussi. 

On sent bien depuis les réseaux sociaux l'engouement pour la Orketro. Finis les rayons soldés, Wotherspoon va renouer avec le sold out. Et son retour en grâce devrait même se prolonger au-delà de cette release du 19 janvier : le designer a d'ores et déjà teasé d'autres itérations du modèle ainsi que des Gazelle qui là aussi, suscitent attrait et attente. 2023 pourrait donc rimer avec le come-back de Sean Wotherspoon dans la hype, pour le plus grand bonheur d'un adidas récemment orphelin de Kanye West, qui aura bien besoin de ces signatures designers pour rester au top du sneakers game.