Haut les masques, la Fashion Week est là !

Haut les masques, la Fashion Week !

Plus créatif, plus politique, plus confiné, retour sur une Fashion Week 2.0

Après un florilège de collaborations lors des dernières saisons de la Fashion Week à Paris, cette année les sneakers ont été doucement abandonné. Du au contexte particulier, rares ont été les célébrités qui nous ont rappelé que nos pieds avaient droit au confort. Mais parmi elles nous pouvons tout de même compter un certain Justin Bieber, fraîchement débarqué en baskets-pantoufles Bottega Veneta. Une paire italienne tissée dévoilée au défilé de l’an dernier, sous les commandes du célèbre directeur créatif Daniel Lee : une chaussure parfaite pour apparaître tendance et plus mature.

À force de confinements, le confort est de mise et les pyjamas font fureur depuis un an. Les maisons de mode n’ont d’autres choix que de s’adapter à la situation exceptionnelle de la pandémie en laissant place à des shows virtuels, plus créatif que jamais !  C’est donc à travers des vidéos que Dior, Balmain, Lanvin ou encore Chanel, ont présenté leur collection automne-hiver 2021-2022. Des mini-films engagés - parfois glauques - dont les maisons dénoncent le monde dans lequel nous vivons aujourd’hui, monde qui les inspire toutefois. 

Dior ne manque pas de nous rappeler ce que sont devenus l’art et la culture : des événements obsolètes aujourd’hui. 

Givenchy présente de son côté un univers sombre, où la couleur dominante est le noir, et où l’on camoufle des visages. 

Lanvin décide de faire la fête dans un hôtel pour oublier ce quotidien morose et assume un mode de vie luxueux et m’as-tu-vu. Mais grâce à l’intervention de plumes et de sequins, la fin des défilés donne de l’espoir en un avenir meilleur. Une excentricité qu’on peut également interpréter comme une folie représentant un signe de détresse et de révolte.

En parlant de rébellion, c’est exactement le parti qu’Olivier Rousteing a pris en mettant en scène ses mannequins sur une aile d’avion, prêts à voyager, valise en main. 

Balmain ne manque pas de nous donner goût au voyage, tout en rappelant que c’est impossible. 

Malgré une semaine de la mode restreinte, les créateurs ont su être inventif et ont réussi à nous évader de notre quotidien le temps de quelques minutes ! 


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés